Canadian Medical Hall of Fame

“Il a beaucoup fait pour ce pays – tant sur le plan médical que politique.”

© Steve Tracy et CMHF
2016 Intronisé

Sir Charles Tupper

Né: 
Le 2 juillet 1821, Amherst (Nouvelle-Écosse)
Mort: 
Le 30 octobre 1915
Études: 
MD, Université d’Édimbourg, 1843
Sir Charles Tupper, le seul médecin à avoir été premier ministre du Canada, a eu une influence considérable sur la profession médicale au Canada et sur le pays lui-même, puisqu’il fut l’un des pères de la Confédération. Jeune médecin à Amherst, en Nouvelle-Écosse, le Docteur Tupper parcourait de grandes distances à cheval pour soigner ses patients, dont beaucoup vivaient dans des communautés isolées et dans des conditions précaires. Dans son ouvrage intitulé History of Scottish Medicine (1932), l’historien médical John D. Comrie attribue au Docteur Tupper le mérite d’avoir effectué 116 interventions en obstétrique avant l’âge de 22 ans. Pendant les premières décennies du 19e siècle, la pratique médicale était souvent très exigeante physiquement, tant pour les médecins que pour leurs patients..

Plus tard, le Dr Tupper a occupé des postes de leadership dans la ville grandissante de Halifax où il fut médecin hygiéniste, membre du personnel chirurgical des hôpitaux de la ville et de la province et président de la Société médicale de la Nouvelle-Écosse. Se tournant ensuite vers la politique, il fut élu à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse en 1855 et devint le premier ministre provincial, poste qu’il occupa de 1864 à 1867. En dépit d’une puissante opposition, il participa à l’adoption de la Loi sur l’enseignement gratuit et fit entrer la Nouvelle-Écosse dans la Confédération. Président fondateur de l’Association médicale canadienne en 1867, il siégea pendant trois mandats consécutifs. Il fut aussi président du comité responsable de la création de la Faculté de médecine de l’Université Dalhousie.

Aujourd’hui, 200 ans après le décès du Dr Tupper, la science et la pratique de la médecine ont progressé à des niveaux bien au-delà de ce qu’auraient pu imaginer les médecins de l’époque, qui travaillaient dans des conditions primitives sans éclairage électrique, sans technologie diagnostique fiable et parfois même en l’absence de ressources aussi essentielles que des traitements efficaces contre la douleur et les infections. Et pourtant, le travail des premiers pionniers de la médecine comme le Dr Tupper a contribué à jeter les bases des institutions qui soutiennent aujourd’hui le progrès scientifique.

Durant sa longue carrière de ministre au sein du Cabinet fédéral, le Dr Tupper est toujours demeuré médecin et il était connu qu’il gardait sa mallette de médecin sous son siège à la Chambre des communes. Dans son cas, pendant son mandat  comme « bras droit » de Sir John A. McDonald, on peut vraiment dire qu’il a été « médecin en chambre ».