Canadian Medical Hall of Fame

“Il pouvait énoncer une nouvelle vérité toute simple d’une façon très puissante.”

© Irma Coucill & CMHF
2007 Intronisé

Dr Endel Tulving

Né: 
le 26 mai 1927 en Estonie
Études: 
MA - Université de Toronto; PhD - Université Harvard
Le docteur Endel Tulving est sans doute le scientifique qui a eu le plus d’impact sur la compréhension de la mémoire humaine. Figure emblématique au Canada et figure importante de la psychologie expérimentale sur la scène internationale, ses théories guident maintenant tout le domaine de la recherche sur la mémoire. Ses travaux ne sont pas demeurés au stade théorique puisqu’ils ont permis de mieux comprendre certains troubles neurologiques tels l’accident vasculaire cérébral et la maladie d’Alzheimer.

À l’âge de 17 ans, vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, Tulving a fui son Estonie natale avant l’occupation par l’Union soviétique. En 1949, il a immigré au Canada. Après avoir travaillé sur une ferme près de London, en Ontario, pendant une courte période de temps, il s’est inscrit dans un programme spécialisé en Psychologie à l’Université de Toronto. Ceci allait marquer le début d’une carrière extrêmement productive qui a duré plus de cinquante ans.

Les premiers travaux de Tulving sur la « structure subjective » dans le domaine du rappel libre l’ont amené à étudier les processus de récupération qui avaient pratiquement été négligés par les générations précédentes de chercheurs sur la mémoire. Ce travail a débouché sur le « principe de la spécificité de l’encodage ». En 1972, il a introduit et élaboré la théorie de la « mémoire épisodique ». Cette théorie, maintenant généralement acceptée, a joué un rôle important dans l’évolution du concept des « multiples systèmes de mémoire ». Ces dernières années, avec les progrès de la technologie, il a étudié les corrélations nerveuses des processus d’encodage et de récupération dans différents systèmes de mémoire.

Tulving a influencé plusieurs générations d’étudiants qui occupent maintenant des postes prestigieux dans les universités du monde entier. Humble presque à l’excès, gentilhomme à l’esprit vif, Tulving a marqué le monde de la recherche et de la pratique de la neuroscience cognitive, de la psychiatrie et de la neurologie clinique.

Les travaux de Tulving lui ont valu diverses reconnaissances. Ses publications sont très souvent citées; il a été admis dans six académies nationales de sciences à travers le monde et a reçu de nombreux prix prestigieux, notamment le Prix Gairdner en 2005. Il a été fait Officier de l’Ordre du Canada en 2006. À l’âge de 80 ans, il continue de publier des travaux innovateurs au Rotman Research Institute de Baycrest à Toronto.