Canadian Medical Hall of Fame

“Les rêves se réalisent si on essaie.”

© Irma Coucill & CMHF
2012 Intronisé

Terry Fox

Né: 
le 28 juillet 1958 à Winnipeg, Manitoba
Mort: 
le 28 juin 1981
Études: 
Port Coquitlam High School
Le temps d’un été magnifique, une nation entière a suivi pas à pas le douloureux parcours d’un jeune homme qui désirait traverser le Canada à la course pour financer la recherche sur le cancer et défier la maladie qui lui avait coûté sa jambe. Terry Fox l’a fait, baptisant son rêve le Marathon de l’espoir et unissant les Canadiens autour d’une cause commune. Bien que le cancer qu’il a combattu avec tant de bravoure ait fini par l’emporter, son héritage n’était qu’un début. Aujourd’hui, des centaines de millions de dollars ont été amassés à l’échelle mondiale pour la recherche sur le cancer par l'entremise de la Journée annuelle Terry Fox qui se tient au Canada et partout dans le monde.

Même à un très jeune âge, ses rêves semblaient plus grands que ses capacités à les réaliser. En deuxième année du secondaire, il a travaillé d’arrache-pied pour être admis dans l’équipe de basketball de son école et, malgré sa petite taille, il y est arrivé. En 1977, Terry n’avait que 18 ans lorsque les médecins ont diagnostiqué un sarcome ostéogénique (une forme rare de cancer des os) et qu’ils ont amputé sa jambe droite 15 cm au dessus du genou. Il a d’abord appris à se servir d’une jambe artificielle avant d’entamer une exténuante ronde de traitements de chimiothérapie qui a durée 16 mois.

Plus qu’un survivant, Terry a entrepris de devenir un modèle et une inspiration. En 1979, il a commencé les préparatifs lui permettant de parcourir le Canada à la course. Après 18 mois et plus de 5 000 km d’entraînement acharné, Terri a commencé son périple à St. John’s (Terre-Neuve), le 12 avril 1980. Il a trempé sa jambe artificielle dans l’eau du port et a commencé discrètement son voyage accompagné d’une fourgonnette de camping conduite par son meilleur ami Doug. Au cours de l’été de 1980, Terry traversait de sa familière démarche boitillante les provinces de l’Atlantique du Canada, le Québec et une partie de l’Ontario. Incroyablement, Terry a couru en moyenne l’équivalent d’un marathon, soit 42 km, tous les jours pendant 143 jours, pour un total de 5 373 kilomètres. L’enthousiasme a grandi et l’argent amassé au long du chemin a commencé à s’accumuler. Malheureusement, le 1er septembre, Terry a été forcé d’arrêter sa course 11 kilomètres après la sortie de la ville de Thunder Bay, car le cancer était apparu dans ses poumons. Il est décédé le 28 juin 1981 à l’âge de 22 ans, non sans avoir réalisé son rêve, soit d’amasser 1,00 $ pour chaque Canadien – 24,17 millions de dollars.

Désormais, la Fondation Terry Fox poursuit le travail de Terry en appuyant la recherche biomédicale orientée vers la découverte de nouveaux traitements contre le cancer, au Canada comme à l’étranger. En 2007, la Fondation a créé l'Institut de recherche Terry Fox dans le but de surmonter les obstacles disciplinaires et géographiques qui entravent la recherche sur le cancer. De plus, des millions de personnes autour du monde poursuivent le Marathon de l’espoir de Terry en participant à la Journée annuelle Terry Fox.

Le courage et la détermination de Terry ont été reconnus mondialement. Parmi une longue liste d’honneurs, il est devenu le plus jeune récipiendaire du titre de Compagnon de l’Ordre du Canada. Une portion de 83 km de l’autoroute Transcanadienne, près de Thunder Bay, a été renommée l’Autoroute du courage Terry-Fox en son honneur et une statue de bronze est érigée près de l’endroit où sa course s’est arrêtée. En 1980, il a reçu le prix Lou-Marsh et en 1999, il a été déclaré le plus grand héro canadien. Son effigie fait partie de la collection de timbres du millénaire sur les personnalités canadiennes influentes émis par la Société canadienne des postes.

Dernière impression d’un tableau célèbre représentant Terry Fox dévoilé au Temple de la renommée médicale canadienne le 15 juin 2012:

 

La Journée Terry Fox