Canadian Medical Hall of Fame

Mai, le Mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques

 

Travailler à trouver un remède contre la sclérose en plaques

Le Temple de la renommée médicale canadienne

 ... reconnaît et célèbre les héros canadiens dont le travail a fait progresser la santé et a ainsi inspiré des carrières en sciences de la santé.

Rendre hommage à l’excellence.  Préserver l’histoire.  Rapprocher les générations.

 Le Temple       Appuyez-nous

En 1985, le Dr Bergeron a entrepris des recherches visant à trouver des méthodes moléculaires rapides (à base d’ADN) pour accélérer le diagnostic des maladies infectieuses. Ces méthodes ont réduit le temps de diagnostic en le faisant passer de plus de 48 heures à moins d’une heure. Grâce à cette percée, les médecins peuvent identifier les microbes et leurs gènes de résistance aux antibiotiques et traiter les maladies infectieuses presque immédiatement, ce qui sauve des vies et favorise une utilisation durable des antibiotiques. À partir de ces découvertes et en travaillant avec une équipe transdisciplinaire, le Dr Bergeron a mis au point des technologies permettant de détecter et d’identifier les bactéries dangereuses dans les établissements de santé, contribuant ainsi à les contenir ou à en prévenir la dissémination et à réduire la résistance aux antibiotiques, une priorité pour les Nations Unies en 2016. En collaboration avec son équipe, il travaille actuellement à la mise au point de dispositifs de diagnostic portatifs pour utilisation au chevet du patient, qui permettront de fournir une surveillance médicale facile à utiliser aux gens du monde entier.Parmi les contributions du Dr Bergeron, signalons la mise au point d’un gel vaginal protecteur, ou Condom InvisibleMC, contre le VIH et autres maladies transmises sexuellement, la prévention de la méningite néonatale, le contrôle de la dissémination de C. difficile et des infections par le SARM dans les hôpitaux, l’élaboration de techniques sécuritaires uniques d’analyse moléculaire de l’eau potable, des présentations devant le Parlement et la participation à des conseils d’administration et comités nationaux et internationaux. Le Dr Bergeron est l’auteur de centaines d’articles et détenteur de plus de 30 brevets. Il a été une source d’inspiration pour des milliers d’étudiants et de chercheurs et ses réalisations ont contribué à bâtir l’économie de sa province et du pays.Comme symbole de la portée de ses réalisations, l’un des appareils d’analyse moléculaire du Dr Bergeron pourrait être inclus dans l’équipement des astronautes de la mission Mars 2032.(biographie rédigée par W.L. Hoth)
2017 Intronisé
Les PC jouent un rôle important dans les fonctions du cerveau liées à la douleur et aux comportements, dans la croissance et le développement des organes, dans la régulation endocrinienne et neuroendocrinienne et dans l’homéostasie des sucres et des lipides corporels. Les PC interviennent dans de nombreuses maladies, notamment le syndrome métabolique, le diabète, l’obésité, le cancer, l’athérosclérose, les dyslipidémies et l’Alzheimer, ainsi que dans diverses infections virales et bactériennes. Le Dr Chrétien a découvert une mutation bénéfique de la PCSK9 présente seulement chez certaines familles canadiennes-françaises et qui les protège des maladies cardiovasculaires. Son travail illustre bien la maxime « de la clinique au laboratoire et de retour à la clinique ».Premier médecin canadien-français à être élu Fellow de la Royal Society de Londres et deuxième Québécois francophone à recevoir un doctorat honoris causa de l’Université Descartes de Paris, le Dr Chrétien est officier de l’Ordre du Canada, de l’Ordre national du Québec et de la Légion d’honneur de la France.Auteur de 602 publications, le Dr Chrétien a été, dans les années 1980, le septième scientifique le plus cité au monde. Bâtisseur et chef de file, il a été le directeur scientifique de deux instituts canadiens, l’Institut de recherches cliniques de Montréal et l’Institut Loeb de recherche en santé à Ottawa, contribuant à leur croissance et à l’amélioration de leur productivité. Ardent défenseur de la liberté scientifique, tant par ses paroles que par ses actes, il a travaillé sans relâche pour convaincre les gouvernements d’investir en recherche scientifique.Le Dr Chrétien s’est bâti une carrière unifiée fondée sur sa propre théorie des prohormones et, en comblant le fossé entre la recherche fondamentale et la recherche clinique, a produit des avantages immédiats pour les patients. Ses découvertes nous ont permis de mieux comprendre la physiologie humaine et animale et d’être mieux en mesure de combattre les pathologies qui affligent l’humanité. Son approche habile, diplomatique et persistante à la promotion du financement de la recherche a contribué à  la transformation du paysage de la recherche au Canada pour les décennies à venir.(biographie rédigée par W.L. Hoth)
2017 Intronisé
Le Dr Goldbloom est reconnu sur la scène internationale comme pionnier de la participation des familles aux soins des enfants hospitalisés et fondateur de la première unité de soins par les parents au Canada. Il est l’auteur de centaines d’articles et de sept livres, dont Pediatric Clinical Skills, traité populaire auprès des étudiants de premier cycle et en formation postdoctorale. Il a enseigné et prononcé des conférences dans de nombreux pays, donnant des conseils sur les enjeux liés à la santé des enfants. Président de nombreux conseils d’administration et comités, le Dr Goldbloom a reçu de nombreuses distinctions, notamment quatre diplômes honorifiques et le Prix F.N.G.-Starr. En 2006, le Pavillon de recherche et de soins cliniques Richard B. Goldbloom du Centre de soins de santé IWK a été nommé en son honneur.Le Dr Goldbloom a longtemps servi Halifax comme médecin et éducateur, mais il a aussi été l’un des principaux mécènes de la municipalité, soutenant les orchestres symphoniques Atlantic et de la Nouvelle-Écosse, la Waterfront Development Corporation de Halifax et le Centre Discovery, un musée interactif de sciences et technologie à l’intention des enfants.En 2003, le Dr Goldbloom a reçu le Prix national d’alphabétisation de Postes Canada pour son travail de promotion de l’alphabétisation des enfants. À ce jour, chaque nouveau-né à Halifax reçoit un sac Read to Me! gratuit, contenant des livres, un disque de berceuses et de comptines, la première carte de bibliothèque pour le bébé et un guide de lecture familial. Le sac est disponible en plusieurs langues, y compris en Mi’kmaq.Médecin ayant contribué à bâtir la culture de sa municipalité, le Dr Goldbloom a fait la promotion du bien-être de ses concitoyens de nombreuses façons et, surtout, il s’est dévoué à la promotion du bien-être des enfants, au Canada et dans le monde.(biographie rédigée par W.L. Hoth)
2017 Intronisé
La compassion du juge Hall et la clarté de son argument à la défense d’un régime de santé public méritent d’être rappelées à notre mémoire :« En tant que société, nous sommes conscients du fait qu’avec le traumatisme de la maladie, la douleur de la chirurgie et le lent déclin vers la mort, l’être humain porte déjà assez de fardeaux sans qu’on y ajoute celui des frais médicaux ou hospitaliers qui pénalisent le patient au moment où il est vulnérable. Les Canadiens ont décidé de se grouper pour régler les frais médicaux quand ils sont en santé et ont des revenus. Les services de santé sont un besoin fondamental, comme l’éducation, que les Canadiens peuvent satisfaire collectivement et payer au moyen d’impôts. »Né dans une famille pauvre d’immigrants irlandais près de Montréal en 1898, le juge Hall a étudié le droit en Saskatchewan et a été juge en chef de la cour d’appel de la province avant d’être nommé à la Cour suprême en 1962. En 1961, à la demande du gouvernement Diefenbaker, le juge Hall a dirigé la Commission royale d’enquête sur les services de santé, interviewant des centaines de témoins au cours d’audiences publiques, attirant l’attention sur les difficultés vécues par de simples citoyens vivant avec une maladie ou une blessure.En 1965, lorsque le premier ministre Lester B. Pearson lui a demandé si l’expérience de l’assurance maladie financée par le gouvernement de Tommy Douglas en Saskatchewan pourrait fonctionner à l’échelle nationale, le juge Hall a répondu : « Très certainement. » La Loi sur les soins médicaux fut adoptée le 8 décembre 1966 par un vote écrasant de 177 contre 2 et entra en vigueur le 1er juillet 1968.Jusqu’à son décès à l’âge de 95 ans, le juge Hall est demeuré actif et influent dans de nombreux dossiers importants, notamment ceux des droits des peuples autochtones et des personnes handicapées. Il a été décrit comme un « membre dissident de l’establishment », un homme qui comprenait le pouvoir et les complexités de la politique, mais qui, à maintes reprises, a pris le parti du simple citoyen et compris les besoins des pauvres. Confronté par des adversaires qui croyaient qu’un programme élargi d’assurance maladie serait trop coûteux, le juge Hall a répondu : « La seule chose qui coûte plus cher que de bons soins de santé, c’est l’absence de soins de santé. » Nous nous souvenons aujourd’hui du juge Hall, l’un des pères du régime de santé public, dont les travaux ont contribué à forger notre identité nationale.(biographie rédigée par W.L. Hoth)
2017 Intronisé
Le Dr Hayden a déménagé en Colombie-Britannique en 1983, après ses études à la Faculté de médecine de l’Université Harvard, pour se joindre au personnel médical de l’Université de la Colombie-Britannique. Il est actuellement président de Global R&D et directeur scientifique principal chez TEVA Pharmaceuticals, dont le siège social est situé en Israël. Le Dr Hayden est l’auteur le plus cité au monde sur la maladie de Huntington; il a écrit plus de 840 articles revus par les pairs et sollicités. Ses recherches sur les mécanismes de la maladie de Huntington ont produit des tests prédictifs fiables et ouvert de nouvelles possibilités de prévention et de traitement.Ses recherches sur les mutations de la protéine ABCA1 pourraient avoir des applications prometteuses dans la compréhension du traitement du diabète et de l’athérosclérose, deux des maladies les plus graves touchant la civilisation humaine. Le Dr Hayden a déclaré : « Aucune maladie n’est sans espoir. Je suis d’avis que leurs secrets n’ont tout simplement pas encore été élucidés. » Ses travaux sur le décodage de données génomiques et cellulaires vastes et complexes font avancer les travaux d’identification des maladies incurables et contribuent à en dévoiler les secrets.Les travaux du Dr Hayden en génétique ont aussi été à l’origine de nouvelles approches pour s’attaquer aux problèmes coûteux et dangereux attribuables aux effets indésirables des médicaments. Le Réseau canadien de pharmacogénomique pour l'innocuité des médicaments, cofondé par le Dr Hayden, vise le développement de biomarqueurs génétiques pour la sécurité des médicaments, relevant ainsi l’un des grands défis des soins de santé modernes. Les résultats récents de ces travaux comprennent l’élaboration de recommandations personnalisées de dosage et d’énoncés de mise en garde sur les étiquettes afin de réduire considérablement les effets indésirables dangereux.Les collègues professionnels du Dr Hayden lui vouent une grande admiration. Ses recherches, ses réseaux en médecine, son travail de mise au point de médicaments et ses percées dans de nombreux domaines témoignent de la richesse persistante de la recherche en génétique pour l’amélioration de la santé humaine au Canada et dans le monde.(biographie rédigée par W.L. Hoth)
2017 Intronisé
En collaboration avec des collègues en immunologie, la Dre Simons a mis en évidence des mécanismes importants dans les interactions humaines avec l’environnement qui mènent à la sensibilisation à un allergène et aux maladies allergiques, et elle a cherché de nouvelles façons d’aborder la modulation immunitaire.Un grand nombre de ses 570 publications revues par des pairs sont fréquemment citées. La Dre Simons a aussi dirigé ou codirigé la rédaction de huit traités, dont un important ouvrage de référence, Middleton’s Allergy: Principles and Practice. Elle a été invitée à donner plus de 300 présentations de recherche dans des universités et instituts de recherche et à l’occasion de grands congrès, sur six continents.Pendant près de quatre décennies, la Dre Simons a joué un rôle déterminant dans le développement de la spécialité de l’allergie et de l’immunologie clinique sur les scènes nationale et internationale en présidant le Comité de spécialité en immunologie clinique du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, la Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique et l’American Academy of Allergy Asthma and Immunology. Elle a œuvré pendant quinze ans auprès de l’Organisation mondiale contre les allergies, siégeant pendant plusieurs mandats au Conseil d’administration et dirigeant des initiatives internationales de recherche et d’éducation sur l’anaphylaxie.Membre de la Société royale du Canada, la Dre Simons a reçu plus de 50 distinctions et prix importants, y compris la Médaille de service de l’Association médicale canadienne, le Prix du clinicien distingué de l’American Academy of Allergy, Asthma and Immunology et le Prix d’excellence scientifique de l’Organisation mondiale contre les allergies.Son dévouement envers l’érudition, la recherche novatrice, l’application des connaissances et l’éducation a contribué à transformer la prise en charge de la maladie allergique pour la faire passer d’une approche empirique à une approche scientifique. Ses réalisations ont contribué à atténuer l’impact de l’épidémie mondiale d’allergies et à alléger les souffrances, partout dans le monde.(biographie rédigée par W.L. Hoth)
2017 Intronisé